Tech

YouTube et Meta veulent élargir la lutte contre l’extrémisme en ligne

L’extrémisme en ligne a déclaré un véritable état d’urgence. Sur le web, les autorités ont battu le rappel des citoyens pour établir un règlement de la guerre. Si les actes terroristes se multiplient chaque jour, comment empêcher cette violence ?

YouTube et Meta veulent élargir la lutte contre l’extrémisme en ligne

Les deux sociétés ont décidé de s’allier pour lutter contre l’extrémisme sur internet. La plateforme YouTube, qui est le site web le plus visité au monde, et la plateforme Meta, qui permet aux utilisateurs d’ajouter des commentaires sur les vidéos, seront associées pour produire des contenus censurés. Ces contenus censurés serviront à éliminer les messages qui incitent à la violence et à l’extrémisme.

Youtube développe le projet de résistance

La plateforme de vidéo en ligne YouTube et la plateforme de recherche en ligne Meta ont annoncé une collaboration qui permettra aux utilisateurs d’identifier rapidement les contenus extrémistes sur leurs sites respectifs. Cette initiative permettra aux internautes de signaler les videos choisies pour être censurées, ce qui permettra à YouTube et à Meta de mieux réagir face à des contenus qui violent les règles du site.

Quelles sont les conséquences de la progression de YouTube?

YouTube et Meta, deux sociétés américaines, ont annoncé mercredi le lancement d’uneapplication pour les smartphones qui permettra aux utilisateurs de signaler des contenus illicites. L’application, baptisée « Red Flag », permettra aux internautes de signaler des contenus violents, racistes ou discriminatoires en temps réel. Ces contenus seront ensuite analysés par un algorithme afin de détecter les cas d’extrémisme en ligne.

Comment faire un reportage sur YouTube?

YouTube et Meta veulent élargir la lutte contre l’extrémisme en ligne en renforçant les liens avec les organisateurs de contenus, les rédacteurs et les producteurs. La plateforme de YouTube souhaite ainsi mettre au point des outils permettant aux utilisateurs de signaler des contenus violents, dangereux ou inappropriés. Quant à Meta, elle vise à améliorer la qualité et la transparence des informations sur les sites web afin d’aider à identifier les éléments qui peuvent initier ou soutenir une activité extremiste.

Comment faire pour être fidèle à ma profession?

Les deux sociétés ont annoncé jeudi un accord qui leur permettra de lutter plus efficacement contre les contenus extrémistes dans les vidéos sur YouTube et les articles sur Meta. La puissance de cette collaboration est étonnante : elle déploiera une technologie pour identifier rapidement les vidéos et articles qui incitent à la haine ou au viol, et proposera des recommandations pour que ceux-ci soient retirés.

Acquisition du site web tech

YouTube et Meta ont signé un accord pour créer une plateforme dédiée à la lutte contre l’extrémisme en ligne. La plateforme sera accessible via une API, ce qui permettra à des organismes de réglementation ou de surveillance d’y accéder facilement. Elle servira également à identifier les contenus et les personnes qui les diffusent, afin de mieux comprendre leur portée subversive et d’agir rapidement.

La plateforme de streaming YouTube et la plateforme d’indexation Meta souhaitent encourager les utilisateurs à signaler tout contenu qui aurait l’air extremiste ou violent. Les réponses seront ensuite traitées en temps opportun afin de supprimer ces contenus et éviter qu’ils ne tombent dans les mains des individus déterminés. Ces mesures vont probablement attirer l’attention sur le fait que YouTube est un lieu parfait pour diffuser des informations extrémistes, notamment celles qui font appel à la violence physique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *