Santé

Biélorussie – Soutien à Maria Kolesnikova (06.12.22)

Maria Kolesnikova, une docteur en médecine biélorusse, a été mise en examen il y a une semaine pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Elle est soupçonnée d’avoir prescrit des médicaments toxiques et non-autorisés à des patients.

Quel est le problème de Maria Kolesnikova?

{subheading}

Le 6 décembre, Maria Kolesnikova, membre du groupe dissident belarusse « Les trois femmes », a été arrêtée par les autorités lors d’une tentative de quitter le pays. Les trois femmes étaient connues pour avoir appelé à des manifestations contre le président biélorusse Alexandre Loukachenko après sa réélection contestée en août dernier.

L’arrestation de Kolesnikova intervient après celle de Nadezhda Tolokonnikova et Ekaterina Samousenko, les deux autres membres du groupe. Tolokonnikova et Samousenko ont été condamnées à deux ans de prison en octobre dernier pour avoir participé à des manifestations non autorisées.

Le comité international de la Croix-Rouge (CICR) a apporté son soutien à Kolesnikova en déclarant : « Nous demandons aux autorités biélorusses de garantir le respect du droit à la liberté d’expression et de réunion pacifique, conformément à leurs obligations internationales ».

Pourquoi est-elle détenue?

{subheading}

Maria Kolesnikova est une jeune femme politique biélorusse qui a été arrêtée le 9 septembre 2020 après avoir essayé de bloquer la route entre Minsk et la frontière russe. Elle était membre du Conseil national de transition, un organisme créé par les opposants au président Aleksandr Lukašenko pour organiser une nouvelle élection.

Le 5 décembre, un tribunal biélorusse a ordonné que Maria Kolesnikova soit détenue en détention provisoire pour une durée de trois mois. Cette décision a été prise alors que Maria Kolesnikova faisait l’objet d’une enquête pour « détournement de fonds publics », une accusation qui peut entraîner jusqu’à cinq ans de prison.

La France condamne fermement les agissements du régime biélorusse à l’encontre des opposants politiques et appelle à la libération immédiate et inconditionnelle de Maria Kolesnikova. La France soutient la société civile biélor

Pourquoi cette situation est-elle inacceptable pour nous?

Maria Kolesnikova est une jeune femme de 32 ans qui a été arrêtée en Biélorussie le 9 septembre 2020. Elle faisait partie du groupe de opposants politiques qui contestaient les résultats frauduleux des élections présidentielles du 9 août 2020.

Maria a été active dans la campagne de l’opposant à Aleksandr Loukachenka, Svetlana Tikhanovskaya. Elle a été emprisonnée et torturée pendant plusieurs jours après son arrestation. Maria est une figure emblématique de la résistance biélorusse et son histoire montre que les Biélorusses ne se laisseront pas intimider par la répression du régime de Loukachenka.

La situation de Maria est extrêmement préoccupante et nous appelons les autorités biélorusses à la libérer immédiatement et sans condition. Nous demandons également que les autorités mettent fin à la répression brutale contre l’opposition et permettent aux Biélorusses de choisir librement leur gou

Que peuvent faire les signataires, pour Maria et pour d’autres personnes ayant des problèmes similaires en Biélorussie?

{subheading}

La Biélorussie est en proie à une crise politique sans précédent depuis plusieurs semaines. Le président Lukašenko, au pouvoir depuis 1994, a été réélu pour un cinquième mandat lors de l’élection présidentielle du 9 août dernier, mais son opposante Svetlana Tijanovskaïa refuse de reconnaître sa victoire et affirme que l’élection a été truquée.

Depuis le début du mois de septembre, des manifestations massives et pacifiques ont eu lieu chaque week-end dans tout le pays pour exiger le départ du président Lukašenko et la tenue d’une nouvelle élection. Ces manifestations ont été brutalement réprimées par les forces de l’ordre, qui ont fait usage de gaz lacrymogènes, de matraques et de balles en caoutchouc. Plusieurs centaines de personnes ont été arrêtées et plusieurs dizaines ont été tuées.

Le 6 octobre, Maria K

Quelles solutions proposent les projets de loi

La Biélorussie est en pleine crise politique depuis plusieurs semaines. Le président Aliaksandr Loukachenka a fait face à de nombreuses manifestations de rue et à une opposition organisée suite à sa réélection contestée lors des dernières élections présidentielles. Parmi les leaders de l’opposition figure Maria Kolesnikova, une jeune femme de 32 ans qui a été active dans la campagne pour le candidat opposant Viktar Babaryka.

Le 26 octobre, Maria Kolesnikova a été arrêtée par les autorités biélorusses et accused de « complot contre l’État ». Elle risque jusqu’à 15 ans de prison. Son arrestation a suscité un large soutien international, notamment de la part de la FIDH et de nombreuses organisations de défense des droits humains.

Maria Kolesnikova est une prisonnière d’opinion et doit être immédiatement libérée !

La Biélorussie est un pays en proie à de graves crises politiques et économiques, et le peuple biélorusse a besoin de notre soutien. Maria Kolesnikova, une des figure emblématique de la résistance à l’autoritarisme du président Loukachenko, a été arrêtée lors d’une tentative de fuite vers la Pologne. Elle risque maintenant 20 ans de prison. Nous demandons sa libération immédiate et inconditionnelle, ainsi que celle des autres prisonniers politiques en Biélorussie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *